Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2006 3 01 /03 /mars /2006 15:53
Depuis que je travaille, j'ai constaté à quel point certains dirigeants terrorisent leurs troupes.

Caractéristiques :

- ils ont raison,
- ils ne supportent pas la contradiction,
- ils sont entourés de courtisans,
- ils peuvent virer de bord à 180° selon leur humeur,
- ils piquent des colères à s'en faire pêter les veines du cou,
- leurs troupes se plaignent de l'absence de délégation.

"J'entends aller bon train leurs commentaires" (Brassens), et je garde un langage policé qui convient :

- mes équipes ne comprennent rien au business,
- mes équipes ne prennent pas d'initiative,
- mes équipes ne tiennent pas leurs engagements,
- c'est mon rôle de décider,
- etc...

La boucle est bouclée.

Comment sortir de ce cercle vicieux ? Comment faire passer le message que le management participatif est certes une voie plus longue, mais qui préserve la rentabilité, le développement durable de l'entreprise ? Comment rappeler que la tyranie amène inéluctablement, soit à la révolution, soit après la mort du tyran, à la guerre civile. Au bout du compte, tout le monde est perdant : le tyran est assassiné ou laisse le déluge après sa sortie, les courtisans s'entrétripent dans tous les cas de figure, le "peuple" trinque évidemment.

Avez-vous déjà observé ces comportements semi-tyranniques dans vos entreprises ? Hum, peu probable que vous en parliez ouvertement... Avez-vous trouvé la martingale qui permet au tyran en herbe de sortir de l'impasse dans lequel il s'engage ?

Je suis curieux de vos commentaires...
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent de Rauglaudre - dans Débats
commenter cet article

commentaires

christine genco 03/03/2006 20:53

J'ai souvent été amenée à réflechir à la martingale nicolas! Peut être faut il seulement rappeler, en évitant tout élitisme, qu'il n'existe pas de manager qui serait plus apte dans l'absolu!l'aptitude à manager se définit aussi comme une certaine qualité de rapport entre le manager et son environnement.
les lapins blancs sont plus aptes que les lapins au pelage fauve à échapper à leurs prédateurs dans un environnement enneigé;mais les lapins au pelage fauve sont eux mêmes plus aptes à survivre quand la neige a fondu

Cadeau de bienvenue

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez gratuitement :

7 clés pour devenir un super manager




Vos adresse mail reste confidentielle. Je ne la donne pas, je ne la vends pas.
J'envoie un à deux courriels par mois aux personnes inscrites.

Recherche

Bienvenue...

laurent---photo-blog.jpg

Déjà 500 000 visites

Des centaines d'articles publiés

Depuis 2004, je partage des expériences, anecdotes, outils de management : optimiser son temps, manager son équipe, manager son chef, diriger un projet, travailler en intelligence collective. Je propose une démarche inspirée de la vie professionnelle et de la vie au sens large. J'espère que vous y trouvez de l'inspiration pour devenir le manager que vous rêvez d'avoir. Bonnes lectures...

Suivez-moi

Articles populaires :

Un comité de pilotage, pour quoi faire ?

Avoir le temps, prendre le temps

Traduction d'une conférence de Steve Jobs

Du bon usage de la copie cachée

L'objet du mail, une accroche publicitaire

Motiver et construire un vrai planning

La proactivité, c'est bien peu de choses