Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 septembre 2005 2 27 /09 /septembre /2005 00:00
Je réagis au commentaire de Soufiene dans mon article Motiver et construire un vrai planning projet grâce au PERT.
 
Dans la méthode qu'il propose (voir le site anere), l'analyse démarre par l'énumération de la liste de tâches.
 
Mon expérience m'a appris qu'il faut en fait démarrer par les jalons. Les jalons sont des événements intermédiaires, des livrables, des points de rendez-vous entre plusieurs branches du planning. Intuitivement, on arrive assez facilement à faire un remue-méninges de jalons.
 
Vient ensuite le travail qui consiste à relier les jalons par des tâches.
Cela parait une remarque mineure. Elle ne l'est pas. Ce qui manque au travail d'équipe, ce n'est pas la théorie: c'est souvent la méthode opérationnelle de mise en œuvre.
 
La méthode PERT en elle-même est d'une simplicité déconcertante. L'enjeu est de l'aborder par le bon bout pour que l'équipe construise la référence de ses engagements. Le remue-méninges de jalons est un bon bout de ficelle pour démarrer….

Partager cet article

Repost0
26 septembre 2005 1 26 /09 /septembre /2005 00:00

Anecdote vécue récemment

 

Drrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrinnng

 

L'assistante: allo…

Laurent: bonjour je voudrais parler à M xxx…

L'assistante: il n'est pas disponible, vous pouvez rappeler…

Laurent: grrrr, toujours difficile à avoir; bon dites-lui que j'ai décidé de me passer de ses services…

L'assistante: il vous rappelle !

 

10 minutes plus tard

 

Drrrrrrrrrrrrrrrrrrrrinnnng

  

Laurent: allo…

M xxx: bonjour que se passe-t-il ?

Laurent: je ne suis pas satisfait de vos services, j'ai décidé de retirer mon dossier…

M xxx: dans ce cas, il faut me payer mes démarches…

Laurent: sûrement pas, je ne suis pas content et je ne suis pas informé de l'avancement de mon dossier…

M xxx: ce n'est pas de ma faute, c'est M yyy qui n'avance pas, je ne peux rien faire…

Laurent: vous pourriez simplement m'en informer…

M xxx: bon, je garde vos documents…

(nb: M xxx ignore donc que je les ai déjà récupérés, encore un signe qui montre qu'il ne suit pas précisément ses affaires)

 

 

Laurent (ignorant la menace): non seulement je ne suis pas informé, mais votre adjoint ne connaissait pas mon dossier et ne faisait pas ce que nous avions convenu…

M xxx: oui, mais vous savez ce que c'est les collaborateurs; ils ne travaillent pas bien, d'ailleurs lui, je viens de le licencier…

Laurent: je n'étais pas au courant, bon on fait quoi ?

M xxx: je ne sais pas, je garde vos documents…

Laurent: bien, au revoir.

 

 

Ce n'est pas à la virgule près notre discussion mais le sens en est là. Ah, j'oubliais, ce monsieur m'a reçu la première fois avec 30 minutes de retard. Bref, dans son raisonnement:

1 – il ne sert à rien de recevoir les clients à l'heure

2 – il ne sert à rien de les informer

3 – il ne sert à rien d'être disponible pour les clients

4 – si le client est mécontent, il faut tout de suite lui réclamer de l'argent

5 – quand le client est mécontent, il faut chercher des responsables (c'est la faute des autres)

6 – les collaborateurs sont des incapables

7 – il ne sert pas à grand-chose de connaître les dossiers clients

8 – je suis sûrement un sale c…

La prochaine fois, je suivrai mon intuition qui m'a fait hésiter à partir lors du premier rendez-vous – 30 minutes de retard: signal faible, signal fort ?

 

 NB: prudent, avant mon coup de fil, j'avais déjà trouvé une solution alternative à ce fournisseur…

NNB: que les âmes sensibles se rassurent, le fournisseur en question exerce une fonction notable, et notoirement à l'abri du besoin et des aléas de l'économie.

Comme dirait Guy Bedos, je ne m'attaque qu'aux forts.

 
 

Partager cet article

Repost0
25 septembre 2005 7 25 /09 /septembre /2005 00:00
 

Certaines mauvaises langues prétendent que j'hypnotise les participants aux sessions que j'anime. Je démens catégoriquement :-)

En fait, je dors et personne ne s'en rend compte.

Photo prise pendant l'animation du club Germe1 à Marseille, début septembre 2005.

Article dédié à Christian Apotheloz

1 - les clubs Germe sont issus de l'initiative du Medef, ou plutôt des club APM, eux-mêmes créés par le MEDEF. La vocation des clubs Germe est de permettre à des managers d'entreprises différentes de travailler leurs préocuppations de management dans un environnement non concurrentiel. Les membres de chaque club se retrouvent une dizaine de fois pas an, et suivent des sessions sur des thèmes qu'ils ont eux-mêmes choisis. Il existe des dizaines de club Germe en France...

Cette animation de septembre portait sur le management de projet, comme le laisse supposer le transparent sur les risques en arrière-plan.

Partager cet article

Repost0
24 septembre 2005 6 24 /09 /septembre /2005 00:00

Vous n'êtes pas encore connecté à Viaduc ou à LinkedIn. Shame on you :-)

Désormais, l'employabilité se gère pendant toute sa carrière et pas seulement dans son entreprise. Des outils comme Viaduc -réseau très français- ou LinkedIn -nettement plus international- sont des toiles de réseau d'affaires en train de se densifier à toute vitesse. Dèjà des millions d'inscrits.

Ces réseaux sont des moyens solides de rester en contact et de développer son carnet d'adresse indépendamment des évolutions professionnelles, des changements de régions, des licenciements, des réorganisations, etc... Ils servent aussi pour retrouver des amis perdus, rechercher des nouvelles affaires, faciliter des rapprochements. Bref, il faut y être.

Et pour rester employable, il est primordial de continuer à faire son marketing personnel, et donc d'y mettre en permanence ses coordonnées à jour.

Partager cet article

Repost0
23 septembre 2005 5 23 /09 /septembre /2005 00:00

Vous pouvez toujours lire la version en ligne parue le 2 septembre dans 01 - Informatique sur le portage salarial :

Mon témoignage: http://www.01net.com/article/288149.html

Tout l'article: http://www.01net.com/article/288148.html

Partager cet article

Repost0
21 septembre 2005 3 21 /09 /septembre /2005 00:00

Depuis quelques jours, les espaces collaboratifs de Mayetic sont passés à 2 Giga de mémoire gratuite par espace. Sacré coup de pouce pour l'utilisation de cet outil qui reste solide et qui cumule pas mal de qualités (sécurité, version synchronisée off-line, ...)...

J'avais écrit un article qui a suscité des commentaires très instuctifs à ce sujet. Je vous encourage à y jeter de nouveau un coup d'oeil. L'article s'appelait: un site collaboratif dans la matinée

Après cela, allez rendre visite à Mayetic 1, c'est la moindre des choses.

Je vous parlerai prochainement des wiki, outil sur lequel je suis en train de faire d'intéressantes expérimentations...

1 - note de l'auteur: je n'ai pas d'actions chez Mayetic, mais je continue de trouver que pour un service gratuit, la qualité est au rendez-vous.

Partager cet article

Repost0
21 septembre 2005 3 21 /09 /septembre /2005 00:00

Après moultes tergiversations dans ma tête, j'ai décidé de concentrer toute mon énergie de "présence sur le net" autour de mon blog. J'ai donc ce matin...

  • - créé un nom de domaine chez overblog (pour 5€ par mois, je ne vais pas faire sauter la banque avec çà),
  • - créé de nouvelles adresses de courriel,
  • - commencé à rapatrier et revisiter mon vieux site vitrine (pensez donc, déjà 30 mois), rustique mais sur lequel j'ai eu plus de 5000 visiteurs...

Maintenant, mon unique vitrine, c'est mon blog : références, offre, débats, idées, etc... Je renonce à créer un site internet au sens traditionnel du terme - une sacrée économie au passage + une autonomie totale.

Je confirme mon choix d'over-blog, car je n'ai aucun reproche à faire depuis 1 an : simplicité d'utilisation, solidité de l'outil, visibilité... Décidément, la qualité de service paie (allusion aux dizaines de commentaires et messages que j'ai reçus après avoir posté mon coup de gueule contre Neuf Telecom).

Le blog devient de plus en plus, de mon point de vue, l'outil de référence en matière "d'employabilité professionnelle"...

 

Partager cet article

Repost0
20 septembre 2005 2 20 /09 /septembre /2005 00:00

Je revendique la dimension artisanale plutôt que celle d'expert.

Le mot artisan me parait plus adapté à un métier où les certitudes doivent laisser place à l'humilité, les tentatives, les bonnes pratiques bien sur, mais pas les généralités universelles. L'artisan, c'est celui qui apprend en faisant, qui fait des erreurs et qui apprend à ne pas les reproduire. L'artisan aime la qualité, la beauté du geste, et fait des tentatives parfois inutiles mais créatives. L'artisan a une relation de proximité avec ses clients et ne vise pas le classement du CAC40.

Derrière la notion d'expert se cache, je trouve, la dimension "il sait", se cachent souvent de prétendues considérations scientifiques. L'expert n'est pas remis en cause dans notre civilisation française. Ou alors par une contre-expertise dans laquelle il convient de complexifier le problème, voire chic du chic, d'y adjoindre nombre de termes abscons pour bien s'assurer de l'incompréhension générale. Et je crains que, parfois, l’expert se laisse enivrer par son titre de gloire - de même que certains hommes de droit camouflent leur incompétence à la relation derrière l’attribut condescendant de « Maître ».

En matière de management, je ne crois pas à l'expertise. Je crois à l'expérience éclairée. Lire, débattre, se former, expérimenter, tester, rater et recommencer différemment, changer de poste, c'est cela qui fait progresser le manager. L'artisan consultant peut l'aider à prendre du recul, lui donner de nouvelles perspectives, proposer des outils, partager des expériences, donner des pistes.

L'artisanat dans le conseil, un métier d'avenir... qu'en pensez-vous ?

Partager cet article

Repost0
19 septembre 2005 1 19 /09 /septembre /2005 00:00

"A un moment donné"

L'autre jour au forum des entrepreneurs, j'entendais dans nombre de discours l'expression "à un moment donné". En écoutant la radio au retour, même expression. Puis à la réunion de parents d'élèves le soir, le moment était aussi souvent donné.

Je me demande bien à qui ce moment est-il donné ? Et pourquoi ? Peut-être y a-t-il une idée de start-up: collecter tous ces moments donnés, les agréger et les revendre. Big business...

A certains moments (donnés J ), des expressions deviennent populaires dans le langage. Traduisent-ils un symptôme ? Quel est le symptôme du "moment donné" ?

Débat...

Partager cet article

Repost0
8 septembre 2005 4 08 /09 /septembre /2005 00:00

Expérience vécue...

J'ai toujours voulu exercer la parité des sexes dans les équipes que j'ai managées. Il me semblait qu'avoir un nombre équilibré d'hommes et de femmes dans des métiers à composante intellectuelle et service, était une manière de balayer large le spectre de la réflexion et du travail d'équipe.

Un jour, je récuperai dans mon groupe une équipe composée de 4 ou 5 jeunes hommes. Je décidai que la recrue suivante de l'équipe serait une femme. Lorsque qu'elle eut rejoint le service, je lui en confiai rapidement la responsabilité d'encadrement. Elle prit en charge avec professionnalisme le job, équilibra le nombre d'hommes et de femmes de l'équipe. Puis nous vécûmes une nouvelle réorganisation de l'entreprise. Je partis vers d'autres horizons.

Un an plus tard, l'équipe en question ne comprenait plus que des femmes... Pourquoi ? Ces messieurs avaient-ils fui car dirigés par une femme (excellente à son poste d'ailleurs), ou bien cette jeune managere n'osait-elle pas embaucher d'hommes ? Mystère. Ils étaient tous jeunes (moins de 35 ans) pourtant...

Se peut-il que nous ayions encore du chemin à parcourir avant que la parité au boulot devienne naturelle, voire une décision proactive de management ?

 

Partager cet article

Repost0

Recherche

Bienvenue...

laurent---photo-blog.jpg

Déjà 500 000 visites

Des centaines d'articles publiés

Depuis 2004, je partage des expériences, anecdotes, outils de management : optimiser son temps, manager son équipe, manager son chef, diriger un projet, travailler en intelligence collective. Je propose une démarche inspirée de la vie professionnelle et de la vie au sens large. J'espère que vous y trouvez de l'inspiration pour devenir le manager que vous rêvez d'avoir. Bonnes lectures...

Suivez-moi

Articles populaires :

Un comité de pilotage, pour quoi faire ?

Avoir le temps, prendre le temps

Traduction d'une conférence de Steve Jobs

Du bon usage de la copie cachée

L'objet du mail, une accroche publicitaire

Motiver et construire un vrai planning

La proactivité, c'est bien peu de choses