Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 08:07

Stephen CoveyIl y a quelques jours, j'ai découvert que Stephen Covey était parti vers les étoiles.

En 1992, dans le "home office" de mon manager italien de l'époque, j'avais laissé courrir mes yeux sur sa bibliothèque (habitude que je pratique toujours, en particulier chez les gens que j'apprécie). Parmi les très nombreux livres en plusieurs langues, j'en avais feuilleté un : "the seven habits of highly effective people". Quelques jours plus tard, je l'achetais.

 

Ce fut mon premier pas dans ce qu'on appelle aujourd'hui "le développement personnel", et l'optimisation de la démarche professionnelle. Cette lecture a été ma première marche de  compréhension intellectuelle de ce qu'il faut faire. Je souligne compréhension intellectuelle car il reste toujours le fossé, parfois le canyon à traverser pour passer du plateau "j'ai compris ce qu'il faut faire" à l'autre coté symbolisant "je fais ce qu'il faut faire". Pour certains, c'est un fossé - un grand pas suffit. Pour d'autres c'est un canyon : il faut descendre au fond du ravin, c'est abrupt, ça fait mal aux genoux, on est griffé par les arbustes, quand on croit qu'on est au fond, il reste encore à descendre. Ensuite, il faut remonter, c'est vertical, il faut se mettre en danger, c'est exténuant, le soleil brule la peau, peu à peu la vue se dégage et on arrive au plateau.

En 2003, j'ai décidé de démarrer mon nouveau métier de conseil en management en indépendant. Je fourmillais d'idées, tant de choses que je voulais transmettre, une expérience de management terrain, de crises, qui m'avait beaucoup appris. Très proche du modèle de management américain, je me suis dis : "et si j'allais aux Etats-Unis rencontrer mon primo-inspirateur Stephen Covey, proposer de travailler avec lui, importer ses idées et ses méthodes en France". Cette idée m'a fait vibrer bien des jours. J'en suis resté à l'idée. Je n'ai pas "osé". J'étais toujours dans le ravin.

Curieusement, alors que ces derniers jours, j'ai décidé de donner un nouvel élan à mon parcours professionnel, j'apprends que mon inspirateur initial est parti vers les étoiles. Juste pour me laisser un message : "hey, just do it now !"

Père de 9 enfants, Stephen Covey n'était pas seulement un professionnel, coach, conférencier, écrivain. Il était aussi forcément dans la réalité concrète de la transmission et de l'éducation - défi intérieur le plus confrontant de mon point de vue. Bien évidemment, je vous recommande la lecture des livres que j'ai lus :

Et vous, où en êtes-vous de la traversée du fossé ou du canyon ?

Bye bye Stephen. Thank you...

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent de Rauglaudre - dans Manager son destin
commenter cet article

commentaires

Cadeau de bienvenue

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez gratuitement :

7 clés pour devenir un super manager




Vos adresse mail reste confidentielle. Je ne la donne pas, je ne la vends pas.
J'envoie un à deux courriels par mois aux personnes inscrites.

Recherche

Bienvenue...

laurent---photo-blog.jpg

Déjà 500 000 visites

Des centaines d'articles publiés

Depuis 2004, je partage des expériences, anecdotes, outils de management : optimiser son temps, manager son équipe, manager son chef, diriger un projet, travailler en intelligence collective. Je propose une démarche inspirée de la vie professionnelle et de la vie au sens large. J'espère que vous y trouvez de l'inspiration pour devenir le manager que vous rêvez d'avoir. Bonnes lectures...

Suivez-moi

Articles populaires :

Un comité de pilotage, pour quoi faire ?

Avoir le temps, prendre le temps

Traduction d'une conférence de Steve Jobs

Du bon usage de la copie cachée

L'objet du mail, une accroche publicitaire

Motiver et construire un vrai planning

La proactivité, c'est bien peu de choses