Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2007 1 02 /04 /avril /2007 10:23
On se trimbale tous avec nos idées et phrases toutes faites... Ainsi, comme tout bon porteur de pensées uniques que je suis parfois, j'ai répété pendant des années que "c'est difficile de créer une boite en France". Je n'en avais jamais créée, mais il est de bon ton de répéter ce genre de platitudes dans les conversations courantes, cela permet de nous camoufler derrière nos propres difficultés à prendre une décision ou à affronter le risque.

Continuant à coloporter ce message convenu, alors même que j'avais déjà créé ma propre entreprise, un ancien collègue me posa la question toute simple suivante : "pourquoi dis-tu que c'est compliqué de créer une boite ?" Je devais être en écoute active, je m'interrogeais plus profondément... 'au fait, pourquoi je dis ça ?'

J'ai arrété de le dire, et quand j'entends ce lieu commun, désormais je provoque le débat.

Les choses ont beaucoup changé en France dans ce registre. Allez voir l'APCE par exemple. Tout y est très bien expliqué, les ressources disponibles en ligne sont nombreuses. Il y a des démarches à faire bien sur, mais ce n'est pas si lourd qu'on s'est habitué le dire. Et puis, il est des conseillers et des experts-comptables qui sont là pour faciliter les choses.

Un autre lieu commun : "le capital social de l'entreprise doit être au minimum de xxx €, sinon cela ne fait pas sérieux !"  On m'a souvent sorti cet argument.


Mais tout dépend du métier, chers amis... Depuis 4 ans, j'exerce le métier de conseil en management, d'abord en portage salarial pendant les 2 premières années, puis en tant que gérant de ma petite entreprise depuis 2 ans. En 4 ans, je n'ai jamais eu, ni de prospects, ni de clients posant la question : "très cher potentiel fournisseur, quel est votre capital social, vous comprenez nous ne traitons qu'avec les gros capitalistes". Pas une seule fois la question ! Je n'ai d'ailleurs aucune gène à dire que le capital de mon entreprise est de 10 €. Je vends de la prestation intellectuelle, le capital est dans les têtes des compères avec qui j'interviens et dans la mienne.

Le vrai défi de la création d'entreprise n'est-il pas ailleurs que dans ce qui se passe à l'extérieur, n'est-il pas davantage dans ce qu'il y a de très intime en chacun de nous : quelle est ma véritable valeur ajoutée, quel est le niveau de ma détermination et de ma tenacité, quels sont mes qualités commerciales et de gestion, quel est le soutien de mon entourage, quel est le marché auquel je m'adresse, etc...

Mettre au panier les idées reçues, un sacré défi de prise de conscience personnelle...

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent de Rauglaudre - dans Débats
commenter cet article

commentaires

Cadeau de bienvenue

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez gratuitement :

7 clés pour devenir un super manager




Vos adresse mail reste confidentielle. Je ne la donne pas, je ne la vends pas.
J'envoie un à deux courriels par mois aux personnes inscrites.

Recherche

Bienvenue...

laurent---photo-blog.jpg

Déjà 500 000 visites

Des centaines d'articles publiés

Depuis 2004, je partage des expériences, anecdotes, outils de management : optimiser son temps, manager son équipe, manager son chef, diriger un projet, travailler en intelligence collective. Je propose une démarche inspirée de la vie professionnelle et de la vie au sens large. J'espère que vous y trouvez de l'inspiration pour devenir le manager que vous rêvez d'avoir. Bonnes lectures...

Suivez-moi

Articles populaires :

Un comité de pilotage, pour quoi faire ?

Avoir le temps, prendre le temps

Traduction d'une conférence de Steve Jobs

Du bon usage de la copie cachée

L'objet du mail, une accroche publicitaire

Motiver et construire un vrai planning

La proactivité, c'est bien peu de choses