Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2006 6 09 /12 /décembre /2006 12:22

Ce matin je vais faire quelques courses. Quelle ingéniosité pour tous ces emballages que je vais jeter à la poubelle dans quelques minutes. Ce petit garçon pleure dans les bras de sa maman. Je le regarde droit dans les  yeux, lui souris, il s'apaise.

A la caisse, une dame me demande de passer devant moi, elle n'a qu'un article... elle passe donc, puis double aussi la vieille dame qui me précède. Finalement, elle signale à la caisse qu'elle veut acheter la télé à 50 € qui est juste là et qu'elle n'avait pas vue. Sa petite fille patiente (un divorce pensais-je). A son tour, il me demande de passer devant moi - il n'a qu'une demi-douzaine de cannettes de bière dans son sac, il risque d'attendre son bus une heure, son haleine sent le vin, c'est vrai qu'il est déjà 10h30 - passez-donc.

Pendant que l'acheteuse de télé enfourne l'engin dans son coffre, en poussant un peu sur la lunette arrière, je me décide à aller chercher le pain à pied : 300 mètres aller-retour, une arrière pensée de préservation de la planête et d'exercice physique en tête.

Première bonne nouvelle : une auto s'arrête pour me laisser traverser sur le passage piéton. Je cours pour ne pas le faire attendre. Le conducteur a environ 65 ans. Je déambule, l'oeil agrémenté par les morceaux de plastique qui se bagarrent l'espace de la rigole herbeuse avec des tessons de bouteilles et autres saloperies. Hé, hé, je l'ai vue la merde de chien, je ne suis pas un débutant des trottoirs.

Deuxième bonne nouvelle, le boulanger annonce 2€15, je lui donne le compte, il me rend 11 centimes - j'avais mal entendu, il m'avait dit 2€04. Les baguettes au bras, je m'en reviens vers la voiture. Flute et zut, un 4X4 barre 95% du trottoir. Je me colle au mur pour passer, puis ayant vaincu le véhicule de nos villes modernes, je ressends une mollesse à l'arrière du pied gauche : paf le chien !

Troisième bonne nouvelle, la merde est sous le pied gauche. Que doivent penser les conducteurs alors que j'agite ma jamble dans une flaque d'eau pour débarasser mon talon des excréments flasques. Bof, personne ne me regarde. J'avance, je passe sous la voie de chemin de fer. Là une barrière empiette sur le trottoir pour protéger les passants. Les voitures se croisent sur la route. Je dois m'arréter, me coller au mur pour laisser passer la vieille dame et son cabas. Pas assez d'espace, la route domine le trottoir.

Retour à la voiture, derniers frottis de godasses dans l'herbe. J'écris immédiatement ces quelques furtives impressions dans mon pocket PC. Devant moi, défilent les grosses voitures affairées.

Nous vivons une époque moderne.

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent de Rauglaudre - dans Divers z'et varié
commenter cet article

commentaires

Patrick AZZOPARDI 07/03/2008 19:27

Trois articles écrit par Roland de Rauglaudre lus avec délectation. Je ne sais pas s'il réussit comme entrepreneur, mais en tout cas, il a un réel talent d'écrivain..... J'ai lu ses articles comme on boit un verre d'eau (cul sec). Je les ai trouvé marrants et si réalistes, que ce soit sur les banquiers et les notaires, les télémarketteurs et la vie dans nos cités ..... Oui les télémarketteurs qui veulent à tous prix me proposer l'achat d'une résidence sans apport financier payée quasi exclusivement par la défiscalisation, Hé oui dans les 80.000 Euros (ma part) le T1 de 45 mètres carré à Pétaouchnock (pour lequel rentre dans les 128.000 euros dans leur escarcelle. Puis Bouygues, SFR et Cie qui tiennent absolument à faire de moi l'heureux gagnant, tiré au sort parmi des "milliers" (vous vous rendez pas compte de la chance que j'ai hein !!!!!), pour devenir le détenteur du tout dernier modèle de téléphone portable, hé oui, moi qui joue le noeud noeud jusqu'à la délectation, le moment où je leur dis bien vouloir prendre leur appareil, mais sans prendre le forfait qui va avec. Ensuite, les organismes de Crédit qui ne cessent de me proposer de l'argent à emprunter alors qu'aujourd'hui, je ne leur demande rien .... Bien entendu, lorsque j'étais jeune et que j'en avais besoin, là il me prêtaient que dalle.Faut dire aussi que la banque n'est prête qu'à te prêter ton pognon, puisqu'on te demande des garanties, sur lequel elle te prends un intérêt bien sur ..... Hé oui, il faut quand même qu'ils puissent payer leur cours de golf, sinon, la terre s'écroule......Bonne chance quand même .......

Jerome 16/12/2006 10:24

Je laisse passer systématiquement, quand j'ai un gros caddie et qu'une personne se pointe derrière moi avec 2 ou 3 articles. Pourquoi? La réciproque se vérifie presque toujours, même sans avoir à demander, et j'apprécie de ne pas avoir à attendre. Ceci dit c'est de plus en plus rare, avec les caisses en self-service, trop peu utilisées cependant.

Nicorazon 15/12/2006 12:35

Pas bête la remarque ! A propos d'écologie, je viens d'acheter 2 petites lampes à dynamo (qu'on recharge en tournant une petite manivelle) : "écolo", c'était marqué ! Et bien, elles étaient emballés dans du PVC dont le volume était d'environ 2 décimètres cube et d'un poids qui faisait plus que celui des 2 lampes.Oui, nous vivons une époque moderne !

Renaud 09/12/2006 18:08

Je ne suis pas du genre à laisser ma place dans une file d'attente, sauf à une personne agée. Les gens qui viennent me voir pour me dire "puis je passer? je suis pressé" le ton un peu hautain (comme trop souvent, car je suis un petit jeune), je leur répond "qu'est ce qui vous fait penser que votre temps est plus précieux que le mien?". En général, ca calme.

Cadeau de bienvenue

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez gratuitement :

7 clés pour devenir un super manager




Vos adresse mail reste confidentielle. Je ne la donne pas, je ne la vends pas.
J'envoie un à deux courriels par mois aux personnes inscrites.

Recherche

Bienvenue...

laurent---photo-blog.jpg

Déjà 500 000 visites

Des centaines d'articles publiés

Depuis 2004, je partage des expériences, anecdotes, outils de management : optimiser son temps, manager son équipe, manager son chef, diriger un projet, travailler en intelligence collective. Je propose une démarche inspirée de la vie professionnelle et de la vie au sens large. J'espère que vous y trouvez de l'inspiration pour devenir le manager que vous rêvez d'avoir. Bonnes lectures...

Suivez-moi

Articles populaires :

Un comité de pilotage, pour quoi faire ?

Avoir le temps, prendre le temps

Traduction d'une conférence de Steve Jobs

Du bon usage de la copie cachée

L'objet du mail, une accroche publicitaire

Motiver et construire un vrai planning

La proactivité, c'est bien peu de choses