Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2007 3 24 /10 /octobre /2007 16:29

Cet article est un clin d'oeil à mes étudiants de l'IAE d'Aix...

Un jour, pour finir une première journée de formation sur le management de projet, je lance un dernier exercice en forme de transition pour la prochaine session :

"Réfléchissez 10 minutes en sous-groupe aux 3 raisons majeures qui selon vous, font que certaines équipes réussissent mieux leurs projets que d'autres. Et allez inscrire vos 3 raisons au tableau."

La quarantaine d'étudiants planche sur ce simple débat.


Pour lire la suite, cliquez ici

Un certain nombre d'articles de ce blog migrent vers le site http://je-suis-manager.com/ qui a pour vocation de professionnaliser et moderniser la proposition. Merci de votre compréhension.

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent de Rauglaudre - dans Manager son projet
commenter cet article

commentaires

laurent 29/10/2008 15:01

Etre chef de projet, n'est-ce pas aussi faire le "marketing" de ses propres réussites ? Si se vanter est faire preuve de vanité, souligner au management que les réussites du projet ont apporté à son coordinateur de nouvelles compétences, est de l'intérêt général... Au risque de perdre le bon chef de projet...Agreed ?

Elise 29/10/2008 14:47

Le rôle du chef de projet est en effet primordiale pour la réussite du projet. Mais il existe un paradoxe : - en cas de réussite du projet, on parlera de réussite collective. Le chef de projet sera certainement valorisé, mais ce ne sera pas le cas dans toutes les entreprises. On estimera souvent qu'il a "juste" fait son travail, que le projet était "facile".- En revanche, si le projet s'enlise, s'il rencontre des difficultés, le chef de projet sera de manière quasi systématique le fusible. La nomination d'un nouveau chef de projet portera le message que le projet repart. C'est toute la difficulté du rôle porté au final par le chef de projet : gros risque pour peu de reconnaissance. 

laurent 21/10/2007 12:41

Je réponds à "électron libre" et "sidonie"...Pourquoi le chef de projet n\\\'a-t-il pas assez de pouvoir ? A-t-il fait ce qu\\\'il faut pour conquérir le pouvoir nécessaire au succès de son projet ? Un bon chef de projet n\\\'est-il pas celui qui réussit EN PRIORITE à mettre en place les supports de pouvoir adéquats ?Même registre de remarque pour Sidonie : comment se fait-il qu\\\'un chef de projet "lucide" n\\\'ait pas le soutien de son équipe ? N\\\'est-ce pas aussi une top priorité que de former une équipe solidaire ?Pouvoir et équipe : certainement des préoccupations majeures avant méthode, outils et technique... Isn\\\'t it ?

sidonie 20/10/2007 20:30

je suis tout à fait d'accord avec vous sur ce sujet mais que peut faire un pilotage même lucide sans une équipe qui le soutient ?

Electron libre 19/10/2007 10:55

Bonjour
 
je viens de découvrir ce blog trés interessant et enrichissement
Trés pragmatique et réaliste
 
Mais que vaut un bon chef de projet sans pouvoir???

Cadeau de bienvenue

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez gratuitement :

7 clés pour devenir un super manager




Vos adresse mail reste confidentielle. Je ne la donne pas, je ne la vends pas.
J'envoie un à deux courriels par mois aux personnes inscrites.

Recherche

Bienvenue...

laurent---photo-blog.jpg

Déjà 500 000 visites

Des centaines d'articles publiés

Depuis 2004, je partage des expériences, anecdotes, outils de management : optimiser son temps, manager son équipe, manager son chef, diriger un projet, travailler en intelligence collective. Je propose une démarche inspirée de la vie professionnelle et de la vie au sens large. J'espère que vous y trouvez de l'inspiration pour devenir le manager que vous rêvez d'avoir. Bonnes lectures...

Suivez-moi

Articles populaires :

Un comité de pilotage, pour quoi faire ?

Avoir le temps, prendre le temps

Traduction d'une conférence de Steve Jobs

Du bon usage de la copie cachée

L'objet du mail, une accroche publicitaire

Motiver et construire un vrai planning

La proactivité, c'est bien peu de choses