Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2006 3 08 /11 /novembre /2006 18:44
J'avais un peu des plombs dans les chaussures ce matin. Pas motivé... pourtant le soleil brillait comme souvent dans notre belle région. Je suis tout de même allé au salon Athelia, et j'ai bien fait. Les discussions requinquent, une conférence de Jacques Baratier, jeune homme de 84 ans au parcours impressionnant - résistance pendant la guerre, créateur d'entreprises, aide au développement et j'en passe - une conférence qui bouscule en nous rappelant les 3 grands défis auxquels il nous faut faire face : la pauvreté, la dégradation de l'environnement, le déclin des énergies non renouvelables. J'ai commencé son livre entre 2 sandwichs : "l'entreprise contre la pauvreté" (éditions Autrement). Ca promet...

Retrouvant le moral, je suis intervenu pour raconter une anecdote lors de la table ronde traitant du sujet de la discrimination en entreprise, en évoquant le lien entre discrimination et peur.

Il y a 10 ans, j'avais quelques cv sur mon bureau pour un recrutement en cours. Machinalement, j'écartai celui d'un candidat de 10 ans mon ainé (mon âge actuel :-)).  Le responsable RH me demanda pourquoi j'avais éliminé ce candidat, je lui répondis que je ne me sentais pas de manager un collaborateur de cet âge. Le candidat n'était pas en cause, mais ma propre inquiétude. Le responsable RH insista en disant qu'il connaissait l'ingénieur en question, et qu'il pourrait être intéressant que nous nous rencontrions. Lors de l'entretien, je demandai au candidat : "cela ne vous ennuie pas d'être managé par quelqu'un qui a 35 ans ?" Il me rassura, m'expliqua qu'il était motivé pour la mission que je lui avais exposée, qu'il ne venait pas pour revendiquer ma place, etc... Bref, ce fut lui qui trouva les clés pour éliminer mes propres inquiétudes. Je l'embauchai, et n'eu pas à le regretter. Quelques années plus tard, j'embauchai même une américaine de 58 ans et un américain de 65... J'avais sans doute un peu grandi :-)

Quand on reste sur le registre "théorique" de la discrimination, quand on évoque la batterie d'outils juridiques et de mesures pour forcer les entreprises à équilibrer leur mode de recrutement, on oublie sans doute que chacun d'entre nous doit se battre avec ses propres limites, et que le coeur du débat est "comment dépasser nos limites intimes, celles dont on ne parle pas car cela semble afficher une faiblesse".

L'une des intervenantes expliquait un test où un même cv envoyé à 250 entreprises en plusieurs exemplaires, mais en modifiant quelques critères, avait reçu des réponses bien différentes : près de 80 retours pour le jeune homme normal, blanc, le nom bien de chez nous, l'adresse rassurante, jusqu'à moins de 10 réponses pour l'handicapé.

Peur de l'autre, mais aussi peur de soi-même, de sa propre capacité à intégrer la différence. Alors, comment inculquer aux exclus qu'ils doivent apprendre à rassurer ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent de Rauglaudre - dans Manager son équipe
commenter cet article

commentaires

laurent 27/11/2006 14:30

Je publie un commentaire reçu par courriel :"Il est qd même étonnant que le souvenir de cet entretien nous soit resté gravé dans la tête à tous les deux ....
Ce que je ne perçevais pas encore à ce moment là c'était que cette situation se répéterait à l'infini pour chacun des entretiens passés - en France - par la suite après mon licenciement de Gemplus.
A tel point que j'ai très vite compris qu'il ne fallait pas mettre ma date de naissance sur mon CV. Cela m'a permis d'avoir souvent des premiers contacts fructueux, mais dès que la question de l'âge était abordé, l'entretien se terminait assez rapidement.
Le summum en la matière a été avec une entreprise bien connue qui avait fait passer une annonce pour le poste de Directeur Technique pour lequel mon profil et mon expérience correspondait à 99 %.
Là, j'ai envoyé mon CV en indiquant mon âge (cela était demandé expréssement), et je n'ai eu aucune réponse. Ayant alors fait passer mon CV par une personne de l'entreprise que je connaissais, j'ai alors été retenu.
Le chasseur de tête avec qui j'ai eu mon entretien, et à qui je demandais pourquoi je n'avais même pas reçu de réponse de son cabinet m'a avoué que dans les critères qui lui étaient imposés par la boite en question, il y avait explicitement indiqué "moins de 45 ans". Lui ayant demandé pourquoi cet âge exact de 45 ans, il m'a alors répondu "parce que le boss à 47 ans et qu'il ne veut pas avoir sur ce poste clé de l'entreprise une personne plus agée que lui".
Comme quoi, tu vois ....
Maintenant, en conclusion ce genre de déboire ne m'est JAMAIS arrivé dans mes entretiens avec les boites anglaises ou belges où j'ai postulé (cela dit, en Belgique on exige que les gens parlent le français et le flamand) ce qui t'explique que j'apprends le flamand maintenant.
Je sais qu'un nombre non negligeable de français de plus de 50 ans sont obligés de s'expatrier pas parce qu'incompétents, mais parce que "trop vieux"…

Nicorazon 12/11/2006 16:49

Ouais, je ne fais pas de commentaires ! Moi-même, en tant que handicapé, et reconnu travailleur handicapé à 100% par la COTOREP, je n'ai jamais pu préciser ce fait dans un CV.Dans une entreprise métallurgique de la vallée de la Maurienne (Savoie), on a embauché plusieurs sourds pour le contrôle de qualité technique, parce qu'ils avaient l'avantage de ne pas être gêné par le tintamarre des ateliers !S'il y en a encore qui croient que la société humaine est un jungle (au sens de la sélection naturelle), ils seraient surpris de découvrir que dans la nature, ce ne sont pas forcément les espèces les plus fortes et les plus parfaites qui évoluent... mais celles qui permettent l'enrichissement de l'éco-système. En d'autres termes, c'est l'altérité et la complémentarité des différences qui fait la richesse de la vie.

Cadeau de bienvenue

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez gratuitement :

7 clés pour devenir un super manager




Vos adresse mail reste confidentielle. Je ne la donne pas, je ne la vends pas.
J'envoie un à deux courriels par mois aux personnes inscrites.

Recherche

Bienvenue...

laurent---photo-blog.jpg

Déjà 500 000 visites

Des centaines d'articles publiés

Depuis 2004, je partage des expériences, anecdotes, outils de management : optimiser son temps, manager son équipe, manager son chef, diriger un projet, travailler en intelligence collective. Je propose une démarche inspirée de la vie professionnelle et de la vie au sens large. J'espère que vous y trouvez de l'inspiration pour devenir le manager que vous rêvez d'avoir. Bonnes lectures...

Suivez-moi

Articles populaires :

Un comité de pilotage, pour quoi faire ?

Avoir le temps, prendre le temps

Traduction d'une conférence de Steve Jobs

Du bon usage de la copie cachée

L'objet du mail, une accroche publicitaire

Motiver et construire un vrai planning

La proactivité, c'est bien peu de choses