Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2005 4 02 /06 /juin /2005 00:00

Anecdote vécue

 

Au début des années 2000, je dirigeais un programme "GemPrivilege'" dont la vocation était de mieux chausser le cordonnier: autrement dit, utiliser la carte à puce dans la vie quotidienne professionnelle des employés de Gemplus, leader mondial de l'industrie.

 

   L'une des applications "Smart Password", mises au point par l'équipe, servait à stocker  dans une carte à puce tous les mots de passe du système d'information de l'entreprise (messagerie, bases de données, ERP, CRM, ...), ou ceux utilisés dans l'intranet ou l'internet. Il suffisait donc d'insérer la carte dans l'ordinateur, la carte présentait le mot de passe approprié quand une application le réclamait. Le système permettait dynamiquement de détecter les nouvelles applications. Le déploiement dans l'entreprise se faisait de manière virale, en téléchargeant un petit logiciel disponible sur l'intranet. Une procédure simple permettait de personnaliser les cartes et de diffuser des lecteurs de carte au format PCMCIA. Smart Password, en quelques semaines, fut adoptée et installée par plus de 100 utilisateurs, qui en faisaient la promotion dans leur entourage: déploiement viral...

 

Bref, une application simple qui... 5 ans plus tard, rendrait encore beaucoup de services !

 

Seulement voilà: pour des raisons qu'il n'y a pas d'intérêt à évoquer ici, le programme GemPrivilege a été arrêté. Un comité produit, fort compétent, décida de l'avenir de "Smart Password". La décision fut: "on continue mais on va enrichir le produit". Cela signa sa mort. Trop simple pour plaire aux génies du marketing, on ajouta force fonctionnalités complexes, de la cryptographie, etc... et 6 mois plus tard, le produit fut abandonné.

 

Je suis un adepte des produits simples et je ne suis pas le seul. Bon nombre de projets sont enterrés car trop complexes. Bon nombre de managers se font "enfumer" par des discours marketing tellement élaborés, que plus personne ne les comprend. Bien sur, personne n'ose le dire, il est de bon ton dans notre pays de discourir à l'infini de concepts complexes supposés tout résoudre.

 

Je ne crois pas qu'il faille mélanger "simplisme" et "simplicité". Souvent, les systèmes les plus simples ont été difficilement élaborés. Mais les discours alambiqués de marketing sont pour moi devenus suspects, et je crois nécessaire de poser et reposer toutes les questions jusqu'à être vraiment convaincu. 

 

Au fait, je continue de me bagarrer avec une vingtaine de mots de passe...

 

Article dédié à Anthony.

Partager cet article

Repost 0
Published by DE RAUGLAUDRE - dans Stratégie de management
commenter cet article

commentaires

createur 11/08/2005 08:58

"pourquoi faire simple quand on peut faire complique" c'est helas un peu trop vrai et l'informatique en est le parfait exemple... La simplicite derange et fait peur, mieux vaut un obscur discour technico-phylo-marketing pour mette ses convictions a l'abri et justifier sa place. L'ergonomie devrait apporter des reponses simples mais c'est rarement le cas, courage et battons-nous pour un monde plus simple.

Cadeau de bienvenue

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez gratuitement :

7 clés pour devenir un super manager




Vos adresse mail reste confidentielle. Je ne la donne pas, je ne la vends pas.
J'envoie un à deux courriels par mois aux personnes inscrites.

Recherche

Bienvenue...

laurent---photo-blog.jpg

Déjà 500 000 visites

Des centaines d'articles publiés

Depuis 2004, je partage des expériences, anecdotes, outils de management : optimiser son temps, manager son équipe, manager son chef, diriger un projet, travailler en intelligence collective. Je propose une démarche inspirée de la vie professionnelle et de la vie au sens large. J'espère que vous y trouvez de l'inspiration pour devenir le manager que vous rêvez d'avoir. Bonnes lectures...

Suivez-moi

Articles populaires :

Un comité de pilotage, pour quoi faire ?

Avoir le temps, prendre le temps

Traduction d'une conférence de Steve Jobs

Du bon usage de la copie cachée

L'objet du mail, une accroche publicitaire

Motiver et construire un vrai planning

La proactivité, c'est bien peu de choses