Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2006 1 06 /02 /février /2006 09:04
Lors d'un entretien, le manager me déclara qu'il avait 32 actions simples dans sa "todo" list. Reportées de jour en jour, la longueur de la liste n'arrivait pas à baisser.

Je suggérai un exercice : "prends 5 minutes pour marquer, en face de chaque action élémentaire, le temps raisonnable qu'il te faut pour faire chacune d'entre elles."

Le manager démarra l'exercice : "2 minutes, celle-ci, 5 celle-là, plutôt 15 celle-ci et pas plus de 3 celle-là, ..." Quand un dilemme se présentait, nous débattions d'une durée raisonnable : ni excès de conservatisme, ni exagération. Quand l'exercice fut fini, je lui demandai de faire l'addition pour évaluer le temps total que représentait ces 32 actions simples : plus de 14 heures de boulot !

La question suivante, vous vous en doutez, arriva : "où sont planifiées ces 14 heures de boulot dans ton agenda ?" Evidemment, nulle part. Ces petites taches se font entre 2, se reportent d'une journée à l'autre, et entretiennent consciencieusement le stress lancinant de la vie quotidienne...

Je sais qu'il n'est pas question d'éliminer la liste. L'état stable n'existe pas, la vie, c'est l'entropie  ! Cependant... cependant... ne convient-il pas, de temps en temps, de  réserver dans son agenda  ces  morceaux de temps consacrés à  nettoyer  les listes de taches "secondaires" ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent de Rauglaudre - dans Manager son temps
commenter cet article

commentaires

Nicorazon 07/02/2006 20:02

Coucou, c'est l'épistémologue qui parle. Attention, la vie n'est pas l'entropie, elle est très exactement l'inverse : ce qui caractérise la vie, c'est justement la lutte et l'intériorisation de l'entropie. Léon Brillouin (physicien du XXème siècle) appelle de "néguentropie" l'acquisition de l'information qui permet de remonter le courant de l'entropie. Le plus rigolo, c'est que c'est très facile à démontrer et que c'est applicable à d'autres systèmes que les systèmes physiques.L'entropie, c'est la quantité de désordre (du point de vue statistique), ou c'est le maximum de degrés de liberté des particules élémentaires (du point de vue microscopique) : il n'y a rien d'unifié, rien de cohérent, sinon un borde.... pardon, un bazar généralisé.La néguentropie, c'est l'augmentation d'information, donc la création de liens qui vont tisser progressivement une unité globale. Et la vie est cette forme d'unification qui se développe à partir d'elle-même et qui utilise les hasards et les opportunités à son profit.Mais je suis bien d'accord : l'état stable n'existe pas, il y a toujours des déséquilibres possibles. Le second principe de la thermodynamique dit qu'un système fermé se dégrade, c'est très facile à démontrer. Mais c'est cela qui est dangereux : s'enfermer !Voir mon nouveau blog : http://nicolasderauglaudre.over-blog.com/

Cadeau de bienvenue

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez gratuitement :

7 clés pour devenir un super manager




Vos adresse mail reste confidentielle. Je ne la donne pas, je ne la vends pas.
J'envoie un à deux courriels par mois aux personnes inscrites.

Recherche

Bienvenue...

laurent---photo-blog.jpg

Déjà 500 000 visites

Des centaines d'articles publiés

Depuis 2004, je partage des expériences, anecdotes, outils de management : optimiser son temps, manager son équipe, manager son chef, diriger un projet, travailler en intelligence collective. Je propose une démarche inspirée de la vie professionnelle et de la vie au sens large. J'espère que vous y trouvez de l'inspiration pour devenir le manager que vous rêvez d'avoir. Bonnes lectures...

Suivez-moi

Articles populaires :

Un comité de pilotage, pour quoi faire ?

Avoir le temps, prendre le temps

Traduction d'une conférence de Steve Jobs

Du bon usage de la copie cachée

L'objet du mail, une accroche publicitaire

Motiver et construire un vrai planning

La proactivité, c'est bien peu de choses