Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2008 1 14 /01 /janvier /2008 09:23
Zut encore le réveil qui sonne ! Décidément cette journée commence mal...
Flute, les enfants  trainent à se préparer, ca continue...
La  barbe, plein de gens perturbent le traffic au lieu de me laisser le macadam, on n'est jamais tranquille...
C'est quoi cette réunion à 9h, personne ne m'avait prévenu...
Le fournisseur, encore ce fournisseur en retard, vous parlez d'un partenariat, jamais fiable...
Quoi, ce collaborateur est malade, mais ça met tout le programme en l'air...
Ca y est mon manager m'a encore mis 12kg de dossiers sur la table, et je ne peux rien faire...
20 minutes que j'attends à l'accueil chez mon client, pourquoi personne ne me respecte...
Et bing les transport en commun en grève,
à quelle heure je vais arriver à la maison...
Pour combler le tout, il n'y  a plus de beurre dans le frigo, je vais manger les radis au  naturel...

Bon vite dodo, ils m'ont tous pourri ma journée !

La liste est longue chaque jour de ces paquets de problèmes que les autres nous déversent, avec sadisme, dans notre chariot. Et comme nous sommes de pauvres victimes, il ne nous reste plus qu'à nous plaindre. Les autres... mais qui a inventé cette engeance.


C'est sur le ton léger que j'aborde la question, mais c'est pourtant le symptôme que j'entends le plus souvent : "mes problèmes, c'est les autres". Or, si on part du principe que le seul chantier possible est soi-même, que les seules choses que je peux changer, c'est mon comportement et le regard que je porte sur les événements, sur la gravité exagérée des menus désagréments, sur ma responsabilité à me mettre dans des situations d'urgence, il est tentant de regarder chaque perturbation comme une opportunité à changer. Les autres ne vont-il pas alors modifier leur positionnement, dans ma perception du réel ou même  dans la réalité...

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent de Rauglaudre - dans Débats
commenter cet article

commentaires

Nicorazon 24/01/2008 07:29

J'ai écrit une ânerie : bien sûr que Kafka était déjà mort à l'époque du communisme tchèque !!!Il n'empêche que "Le procès" est toujours d'actualité.

Nicorazon 24/01/2008 07:20

- La réflexion de René Girard (voir wikipedia) est de démontrer que toutes les mythologies (et la plupart des idéologies modernes en font partie) reposent sur la conviction que les autres sont (ou un autre est) coupables, et qu'il faut les (le) sacrifier.- Le judéo-christianisme a démasqué ce processus en montrant que celui qui est sacrifié est innocent et qu'il faut se méfier des mouvements de foule. Mais il a créé une autre dérive pathologique : on se croit (on se doit d'être) tous et personnellement coupable des maux de la Terre entière. D'où l'excès des confessionnaux.On peut se référer à Kafka et "le Procès". Le héros du roman K se dit innocent, mais pour ne pas être poursuivi, il faut qu'il accepte d'être coupable. Coupable de quoi ? On s'en fout. L'important est qu'il se reconnaisse coupable. Kafka met en scène bien sûr le système totalitaire tchèque, mais on peut étendre cette vision.=> Faudrait trouver un juste milieu : la faute des autres, oui parfois, notre faute aussi, parfois. Mais où, quand, comment, quoi, pourquoi ! C'est cela le discernement éthique.

Olivier - Quotidien Durable 14/01/2008 20:54

A ecouter "les autres" de ab al malik. Disponible sur deezer.

Cadeau de bienvenue

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez gratuitement :

7 clés pour devenir un super manager




Vos adresse mail reste confidentielle. Je ne la donne pas, je ne la vends pas.
J'envoie un à deux courriels par mois aux personnes inscrites.

Recherche

Bienvenue...

laurent---photo-blog.jpg

Déjà 500 000 visites

Des centaines d'articles publiés

Depuis 2004, je partage des expériences, anecdotes, outils de management : optimiser son temps, manager son équipe, manager son chef, diriger un projet, travailler en intelligence collective. Je propose une démarche inspirée de la vie professionnelle et de la vie au sens large. J'espère que vous y trouvez de l'inspiration pour devenir le manager que vous rêvez d'avoir. Bonnes lectures...

Suivez-moi

Articles populaires :

Un comité de pilotage, pour quoi faire ?

Avoir le temps, prendre le temps

Traduction d'une conférence de Steve Jobs

Du bon usage de la copie cachée

L'objet du mail, une accroche publicitaire

Motiver et construire un vrai planning

La proactivité, c'est bien peu de choses