Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2007 7 16 /09 /septembre /2007 00:00

Le Misérable Employé : - chef, je n'ai pas eu le temps !
Le Chef Bienveillant : - tu n'as pas pris le temps tu veux dire.
Le ME : - oui, enfin c'est pareil, je n'ai pas eu le temps de le faire.
Le CB : - avoir le temps, prendre le temps, c'est pareil pour toi ?
Le ME : - ben, oui, j'ai trop de boulot quoi !
Le CB : - comment fixes-tu tes priorités ?
Le ME : - je ne peux pas fixer de priorité, j'ai trop de boulot, tout est prioritaire...
Le CB : - as-tu besoin d'un conseil pour ton organisation personnelle, d'une formation, d'un soutien particulier ou d'un arbitrage ?
Le ME : - on voit bien que tu n'es pas à ma place ! Où est-ce que je vais trouver le temps d'aller en formation ou de m'organiser ?
Le CB : - puis-je te faire une suggestion ?
Le ME : - si c'est rapide...
Le CB : - si on prenait ensemble le temps de regarder tes priorités, là maintenant, tout de suite, sans attendre.
Le ME : - mais c'est impossible, je suis en retard.




Bien entendu, tout ceci n'arrive jamais dans le monde réel... Avoir le temps, prendre le temps, éternelle ritournelle, éternel débat. N'est-il pas confortable de se cacher derrière ce temps qui nous échappe au lieu de clarifier ce que l'on veut faire de notre travail, de notre vie ? Quelle douce saveur que de renvoyer les responsabilités dans les mains des autres : notre boss, notre client, nos collègues, la technique, l'administration,... Ne peut-on prendre le temps de choisir notre temps ?

Le temps, une décision ou non ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent DE RAUGLAUDRE - dans Manager son temps
commenter cet article

commentaires

Nicorazon 04/10/2007 16:41

Denis, tu devrais lire "un amour" de Dino Buzzati.Il y a une scène (page gngngn) qui ressemble beaucoup à ce qui t'est arrivé. Et c'est exactement vingt minutes...Nicolas

Denis de Rauglaudre 03/10/2007 16:54

une fois, j\\\'voulais dragger une nana.
J\\\'arrive 20 minutes en retard.
Arrivé chez moi, je lui renvoie un mail : \\\"je ne comprends pas... je ne t\\\'ai pas vue au café... j\\\'ai attendu longtemps\\\".

Elle me répond, énervée (une fille quoi ;-)) ): \\\"je t\\\'ai attendu 20 minutes et je n\\\'ai pas envie de perdre de mon précieux temps\\\".

Je lui ai répondu benoîtement: \\\"le temps est précieux quand on sait le prendre\\\".

Elle m\\\'a répondu : \\\"Justement, je n\\\'ai aucunement envie de le perdre ou de le gâcher\\\". Et puis elle a cyber-raccroché.

Alors je suis resté sur ma phrase: \\\"le temps est précieux quand on sait le prendre\\\". Je me suis dit: \\\"quel talent d\\\'écriture!\\\". J\\\'ai perdu un rendez-vous, mais j\\\'ai gagné une phrase... que je n\\\'arrive toujours pas à m\\\'expliquer....

Nicorazon 28/09/2007 06:48

Pub pub pub pub pub pub pubAllez, il faut s'élever un peu. Lire mon article sur mon blog http://nicolasderauglaudre.over-blog.com/article-6778327.htmlmes livres sur le tempshttp://www.fgf.be/index2.php?section=publication&ID=15http://www.fgf.be/index2.php?section=publication&ID=12ou télécharger cet article :http://nderauglaudre.club.fr/2006-08-chemindetraverses.pdfLa vision du temps dans le monde du travail est dominé par une vision purement mécaniste et géométrique du temps. Pas étonnant qu'il y ait des problèmes.Voir la "montagne magique" de Thomas Mann. Quand il n'y a plus d'étonnement, le temps passe à toute vitesse. En lien avec ton discours sur le risque et la créativité, il doit être plus simple d'organiser ou de décider de son organisation du temps, si le travail nous passionne ou pas.Je me rappelle Jacques Loew, prêtre ouvrier, qui constatait la différence entre le temps de l'ingénieur et le temps de l'ouvrier (en l'occurrence, il était docker sur les quais de Marseilkle). Celui-ci regarde sa montre toutes les 5 minutes... L'ingénieur, lui, dit "déjà", alors qu'il est 17 heures !Marx a bien étudié le rapport entre le travail libérant (celui qui est créatif, parce que le résultat du travail est du méme côté que les moynes de production) et le travail aliénant (celui dont le produit est coupé des moyens de production).Bref, c'est normal qu'un employé misérable n'ait pas la même perception du temps qu'un patron bienveillant. Ce n'est pas seulement une affaire de volonté ou de morale individuelle, c'est aussi et plus encore une affaire de position sociale (je ne dis pas de "lutte des classes", car ce n'est plus la mode...).Nick

AgnÚs Oelhoffen 16/09/2007 19:20

Bonjour,
J'ai découvert votre blog lorsque je cherchais à créer le mien : je l'ai ajouté dans mes "favoris", prends beaucoup de plaisir à le lire, et m'en suis inspirée...
Ce sketch ("manque de temps") m'a plus particulièrement intéressé : puis-je vous proposer de consulter mon (tout petit) article, ou le Chef n'est pas (forcément) bienveillant  (en espérant que le "lien" marche, car je suis encore débutante) :
http://www.agnes-o.com/article-11600866.html
Je pense en effet que le "Chef" se sent souvent aussi débordé que l'employé, et même qu'il peut générer cet état d'esprit (les bureaux de mes responsables hierarchiques ont souvent été beaucoup plus encombrés que les miens, je n'ose évoquer leurs horaires !) : je crois beaucoup à la vertu de l'exemple...et que le dialogue peut (doit ?) être amorcé dans ce cas dans le sens ascendant : ce qui demande une argumentation particulièrement claire !
Très cordialement, Agnès O (www.agnes-o.com)
 

Cadeau de bienvenue

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez gratuitement :

7 clés pour devenir un super manager




Vos adresse mail reste confidentielle. Je ne la donne pas, je ne la vends pas.
J'envoie un à deux courriels par mois aux personnes inscrites.

Recherche

Bienvenue...

laurent---photo-blog.jpg

Déjà 500 000 visites

Des centaines d'articles publiés

Depuis 2004, je partage des expériences, anecdotes, outils de management : optimiser son temps, manager son équipe, manager son chef, diriger un projet, travailler en intelligence collective. Je propose une démarche inspirée de la vie professionnelle et de la vie au sens large. J'espère que vous y trouvez de l'inspiration pour devenir le manager que vous rêvez d'avoir. Bonnes lectures...

Suivez-moi

Articles populaires :

Un comité de pilotage, pour quoi faire ?

Avoir le temps, prendre le temps

Traduction d'une conférence de Steve Jobs

Du bon usage de la copie cachée

L'objet du mail, une accroche publicitaire

Motiver et construire un vrai planning

La proactivité, c'est bien peu de choses