Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2007 4 01 /02 /février /2007 00:00

Il est bien rare d'être excellent du premier coup ? Quel est l'impact d'un message imprécis, incomplet, insuffisamment réfléchi, plein de fautes d'orthographe, empreint d'émotions et non de faits ? Cela n'engendre-t-il pas de nombreux autres courriels, des polémiques inattendues, des demandes de clarifications ? Du bruit, quoi !

N'est-il pas plus efficace de préparer un brouillon de message, le reprendre après déjeuner ou le lendemain matin, d'affiner le choix des mots, de bien choisir les destinataires  ?

Et si 3 relectures ne suffisent pas, une quatrième et une cinquième s'imposent ?

Relire 3 fois un message avant de l'envoyer est un investissement, pas une perte de temps !

20 courriels reçus par jour maximum, possible or impossible ?


Pour aller plus loin, téléchargez les 7 bonnes pratiques d'utilisation de la messagerie...

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent DE RAUGLAUDRE - dans Manager son courriel
commenter cet article

commentaires

laurent 03/02/2007 18:55

t'as raison, mais je préfère "courriel" à "mèl" qui sonne mauvais franglais (relis ta Bible qui est pourtant claire sur l'orthographe) !

jacmiche 03/02/2007 07:21

tu as raison lolo. dans la bible ya bien marqué qu'il faut tourner 7 fois sa langue dans... la bouche de sa voisine avanr de parler, et relire 7 fois son mèl avant de l'envoyer

laurent 02/02/2007 19:11

aïe sur mon bec !Bon j'ai corrigé le n'engendrent-ils pas" en "n'engendre-t-il pas"... La preuve que ça sert de relire :-)Merci.

paulohana 02/02/2007 17:34

Pan sur le bec en toute amitié!
Relire un mail 4 à 5 fois me parait excessif, enfin tout depend du redacteur, de sa maîtrise du sujet, de son perfectionnisme ou de l'urgence de la réponse.....
Mais relire une note pedagogique sur le blog avant de la publier me parait indispensable. Cf  "Cela n'engendrent-il pas de nombreux autres courriels", pourquoi diable ce pluriel?

Bernard Foray 01/02/2007 23:36

Laisser "décanter" est une excellente solution. Tester sa réponse sur un cobaye consentant en est une autre... encore faut-il trouver le cobaye pour voir l'effet produit.
On peut aussi prendre le téléphone pour demander si on a bien compris avant de faire la réponse.
Plus ça va, plus je déteste le mail, il est générateur de bruits qui ne font que s'amplifier au fur et à mesure que la liste des destinataires s'agrandit au cours des échanges.
Je crois que le pire c'est quand les personnes qui ne sont qu'en copie se mettent à intervenir...
juste une citation que j'aime bien et que j'utilise à chaque fois que je reçois un mail : "Ayez surtout le soin de séparer les choses du bruit qu'elles font"
my $0.02

Cadeau de bienvenue

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez gratuitement :

7 clés pour devenir un super manager




Vos adresse mail reste confidentielle. Je ne la donne pas, je ne la vends pas.
J'envoie un à deux courriels par mois aux personnes inscrites.

Recherche

Bienvenue...

laurent---photo-blog.jpg

Déjà 500 000 visites

Des centaines d'articles publiés

Depuis 2004, je partage des expériences, anecdotes, outils de management : optimiser son temps, manager son équipe, manager son chef, diriger un projet, travailler en intelligence collective. Je propose une démarche inspirée de la vie professionnelle et de la vie au sens large. J'espère que vous y trouvez de l'inspiration pour devenir le manager que vous rêvez d'avoir. Bonnes lectures...

Suivez-moi

Articles populaires :

Un comité de pilotage, pour quoi faire ?

Avoir le temps, prendre le temps

Traduction d'une conférence de Steve Jobs

Du bon usage de la copie cachée

L'objet du mail, une accroche publicitaire

Motiver et construire un vrai planning

La proactivité, c'est bien peu de choses